top of page

L'Evangile de Thomas

Certain parmi vous connaissent certainement l'Evangile de Thomas (ci joint le lien vers le texte intégral traduit par jean Yves Leloup)

Ce texte a été découvert en 1945, à Nag Hamadi, dans le désert égyptien.

Il n'a donc pas pu être remanié par ceux qui avaient un système religieux à promouvoir. Avec ses quelque 114 logia lapidaires, il ramène la tradition chrétienne à l’essentiel de toute vie lumineuse.





Voici le 3ème logion :

Jésus disait :

Si ceux qui vous guident affirment : voici, le Royaume de Dieu est dans le ciel, alors les oiseaux en sont plus près que vous ; s’ils vous disent : voici, il est dans la mer, alors les poissons le connaissent déjà…

Le Royaume : il est à l’intérieur de vous, et il est à l’extérieur de vous.

Quand vous vous connaîtrez vous-mêmes, alors vous serez connus et vous connaîtrez que vous êtes les fils du Père, le vivant.

Cela nous ramène à retourner notre regard :

Si vous retournez votre regard et regardez ce qui regarde en vous, vous ne pouvez rien trouver, et c'est ce rien qui est à voir !

Vous croyez trouver un intérieur, mais vous trouvez simplement un vaste espace qui est rempli et non séparé de tout ce qui se présente à lui et qu'on appelle l'extérieur.

Le Royaume est l'union de l'intérieur et de l'extérieur. Et si la bonne nouvelle était que nous sommes ce Royaume. Alors nous nous connaissons nous même et nous pouvons reconnaître que cet espace est vivant et que c'est notre propre essence, ce dont nous sommes fait.

On peut lui donner le nom de "Fils du Père" ou de "Fils Unique de Dieu".

Ne serait-ce pas que nous incarnons chacun ?

Telle est ma compréhension du beau message chrétien, mais ce n'est qu'un point de vue qui, je le sais, ne correspond pas à la vision de l'Eglise de Rome.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Flashs de conscience

Mes chers amis, Je partage avec vous une réponse de Ramana Maharshi à une question posée par un disciple. Ramana Maharshi partageait une voie très directe d'auto investigation qui est d'une grande s

Comments


bottom of page