top of page

Conscience du Soi

Ramana Maharshi est un grand sage hindou du siècle dernier.

La lecture de ses livres m'a accompagné pendant de nombreuses années et j'y reviens toujours avec un profond intérêt. Lui-même n'a jamais écrit, mais ses livres reprennent les réponses qu'il a données aux questions qu'on lui posait.


Voici un court extrait de "Sois ce que tu es"



Question : Si le Soi lui-même est conscient, pourquoi n'en suis-je pas conscient en ce moment même ?


Réponse : Il n'y a pas de dualité. Votre connaissance actuelle est due à l'ego et elle n'est que relative. La connaissance relative a besoin d'un sujet et d'un objet, tandis que la conscience du Soi est absolue et n'a pas besoin d'objet. De la même façon, la mémoire est relative ; elle a besoin d'un objet à se remémorer et d'un sujet qui se souvienne. Quand il n'y a plus de dualité, qui se souvient de quoi ? Le Soi est toujours présent. Chacun veut « connaître » le Soi. De quelle aide a-t-on besoin pour se connaître soi-même ? Les gens veulent voir le Soi comme quelque chose de nouveau. Mais il est éternel et demeure continuellement identique. Ils ont envie de le voir sous la forme d'une lumière éclatante ou que sais-je ? Comment pourrait-il en être ainsi ? Il n'est ni lumière ni obscurité. Il est simplement tel qu'il est. Il ne peut pas être défini. La meilleure définition est : « Je suis ce que Je suis ». Les écritures parlent du Soi comme étant de la taille d'un pouce, de la pointe d'un cheveu, d'une étincelle électrique immense, plus subtil que le subtil, etc. Tout ceci en réalité est sans fondement. Il est seulement existence, mais différent de l'existant et du non-existant ; il est connaissance, mais différent du savoir et de l'ignorance. Dans quelle mesure est-il définissable ? Il est simplement existence.


Question : Quand un homme réalise le Soi, que voit-il ?


Réponse : il n'y a pas de vision. La vision est simplement l'être. L'état de réalisation, comme on l'appelle, n'est pas l'atteinte de quelque chose de nouveau où d'un but lointain, mais seulement d'être ce que vous ne cessez pas d'être, et ce que vous avez toujours été. Tout ce qu'il vous faut c'est de cesser de réaliser comme vrai ce qui ne l'est pas. Nous regardons tous comme réel ce qui ne l'est pas. Nous n'avons en ce qui nous concerne, qu'à perdre cette habitude. Nous réaliserons alors le Soi en tant que Soi ; en d'autres mots « Soyez le Soi ». Un certain moment, vous vous moquerez de vous-même en vous voyant chercher à découvrir le Soi qui est tellement évident. Que pouvons-nous répondre à cette question ? Ce stade transcende et le voyant, et la vision. Il n'y a pas de voyant il n'y a rien à voir. Le voyant qui a cette vision cesse à l'instant d'exister, et seul demeure le Soi.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page