top of page

Pourquoi le bouddha a-t-il enseigné ?

Mes chers amis,


Je partage avec vous un passage des enseignements que l'Acharya Kalzang Puntso a donné l'année dernière à Dhagpo.

Un Acharya est un érudit qui a fait de longues études universitaires sur le bouddhisme.

Ce texte montre bien que la sagesse et la compassion sont complètement liés et n'aboutissent pas à l'inaction.


"Le Bouddha a atteint l’éveil à Bodhgaya et il a alors expérimenté un mode de connaissance qui était libre de la saisie du soi ou de la croyance en une identité.

Quand le Bouddha a expérimenté cet état de l’esprit dépourvu de la saisie d’un soi, qu’a-t-il expérimenté ? Que tout le mal être du samsara qu’il expérimentait auparavant avait disparu. Puisque son esprit était dépourvu de la racine de ce mal être - la croyance en une identité - le mal être n’était plus expérimenté, de la même manière que lorsque l’on se réveille d’un rêve, tout ce qui apparaissait dans le rêve se dissout, n’est plus présent, n’est plus expérimenté. Toutes les différentes formes de mal être, de souffrance, d’insatisfaction, n’existent plus.

 

Il a ressenti à ce moment-là une immense compassion pour tous les êtres qui fonctionnaient toujours sur la base de la croyance en une identité. Une grande compassion s’est élevée à l’égard des êtres qui croient toujours à l’existence d’un soi.

 

Une fois que cette compassion sans limite s’est élevée, le Bouddha n’est pas resté dans son état de paix sans rien faire, il a enseigné le dharma afin que tous les êtres aussi puissent expérimenter ce mode de connaissance dépourvu de la croyance en une identité.

 

Le Bouddha a révélé un fonctionnement de l’esprit complètement différent, dépourvu de la croyance en une identité, et une compassion illimitée s’est élevée dans son esprit en voyant comment les êtres continuaient de fonctionner. Dans le but que les êtres se libèrent de ce mode de connaissance habituel basé sur la croyance en une identité, il a enseigné le chemin des méthodes. Ces méthodes enseignées par le Bouddha et mises en pratique par les pratiquants ont bien fonctionné. Beaucoup d’êtres se sont libérés de ce mode de connaissance pourvu de la croyance en un soi et se sont réjouis de voir que cela fonctionne. C’est à partir de ce constat que tous les disciples du Bouddha se sont rendus compte de la valeur de son enseignement et qu’il était important de continuer à l’étudier, à y réfléchir, afin qu’il puisse être préservé mais aussi diffusé de plus en plus largement.


Que chacun de nous puisse, un jour, devenir un guide pour tous les êtres qui expérimentent le mal-être.


Avec ma profonde amitié pour vous tous.


Philippe

60 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page