top of page

Les louanges sont-elles bonnes pour nous ?

Mes chers amis,


S'il y a bien une choses dont les êtres humains sont friands, ce sont les louanges, les compliments, les éloges…

Et s'il y a bien une chose qu'ils n'aiment pas, ce sont les offenses, les injures, les insultes, la diffamation…


Shantideva, dont je vous ai déjà parlé précédemment, a une vision un peu inhabituelle de ce sujet.

Je vous livre un extrait de "La Marche vers l'Eveil", un ouvrage qu'il a écrit vers le IXème siècle (texte complet en pdf). Je le trouve encore bien d'actualité.


Je vous souhaite à tous une très bonne soirée.


Philippe




90. Louanges, gloire, honneurs ne servent ni au mérite, ni à la durée de la vie, ni à la force, ni à la santé, ni au bien-être physique.


91. Que trouverait là celui qui connaît son intérêt ? Autant s’adonner à l’alcool, au jeu, etc., si l’on ne désire que le plaisir des sens !


92. Et la gloire ! Pour elle, les hommes sacrifient leurs biens et leur vie. Les mots sont-ils donc mangeables ? Une fois mort, goûtera ton ce plaisir ?


93. Comme un enfant, lorsque son château de sable est démoli, pousse des cris de détresse, ainsi m’apparaît mon cœur devant la ruine de ma réputation et de ma gloire.



94. La louange est un son vide de pensée, dont tu ne peux dire qu’il te loue ! Tu dis qu’un autre est satisfait de toi, et que telle est la cause de ta joie.


95. Qu’elle s’adresse à un autre ou à moi, que me fait cette satisfaction d’autrui ? C’est lui seul qui éprouve ce plaisir, je n’en ai pas la moindre part.


96. Si je me proclame heureux de son bonheur, alors je dois l’être dans tous les cas. Pourquoi donc le bonheur qu’il trouve dans son affection pour un autre ne me qu’au style aucun plaisir ?


97. Ainsi la joie naît en moi, parce que c’est moi qu’on loue ; et c’est là une conduite aussi incohérente que celle d’un enfant.


98. Les louanges ruinent à la fois la paix de l’âme et le renoncement au monde ; elles engendrent la jalousie à l’égard des hommes de mérite et dévaste toutes les qualités.


99. Donc, ce qui se lève pour détruire ma réputation n’ont d’autres fonctions que de me préserver des lieux de tourments.


100. Les biens et les honneurs sont une chaîne qui ne convient pas à mon désir de libération, ceux qui me délivrent de cette chaîne, comment pourrais-je les haïr ?

93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page