top of page

Accompagner les morts

Dernière mise à jour : 27 juil. 2022

Les tibétains ont la coutume d'accompagner les personnes décédées par la lecture du Bardo-Thödol, le livre tibétain des morts, un ouvrage écrit au VIIIème siècle par Padmasambava. L'intention de cette lecture est de guider la personne décédée afin qu'elle puisse reconnaître sa véritable nature.





Le livre décrit l'expérience vécue par la personne décédée pendant les 49 jours après sa mort et encourage la personne décédée à emprunter le "bon" chemin pour ne pas se réincarner.

Cette description, un peu surprenante pour les occidentaux que nous sommes, peut malgré tout nous interpeller. Dans notre société où l'accompagnement des personnes en fin de vie se développe, l'accompagnement des personnes décédées se réduit à peau de chagrin. Les personnes décédées ne restent plus à la maison, elles ne sont plus veillées. Récite-t-on encore le chapelet en se rassemblant auprès de la personne décédée ?

Bien sûr de nombreuses questions peuvent se poser, par exemple :

La vie se finit-elle avec la mort du corps ? La conscience dépend-elle du corps ? Y a t il un intérêt à accompagner la personne décédée ? La lecture du Bardo Thödol n'est-elle pas avant tout un enseignement pour ceux qui en font la lecture ? Les notions de Karma et de réincarnation, bien difficiles à appréhender, sont-elles de mythes ou des évidences ?

La liste n'est pas exhaustive et je n'ai évidemment pas la prétention d'apporter des réponses.

Je vous propose par contre de visionner ce très beau reportage sur "la façon d'appréhender la mort par les bouddhistes".




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page