top of page

Revenir en ce lieu que nous n'avons jamais quitté

Mes chers amis,


Voici l'enregistrement de la méditation de mardi à Sainte Pezenne.

Je vous mets ci dessous le texte de l'histoire que j'ai racontée en introduction à la méditation.


Je vous souhaite à tous une très belle journée.


Philippe


"Un jour, un hérisson sorti de son terrier entre les racines d’un chêne et trouva là, devant sa porte, un écu d’or ensoleillé. « Merveilles, je suis riche ! » Se dit-il, jubilant. Il rêvait d’une maison vaste avec des baies vitrées partout et de la salade dans le jardin. « Je vais pouvoir me la payer, pensa-t-il encore. Où est-elle ? » Il flaira l’air, s’en fut au sud, chercha longtemps, cheminant loin, parvint enfin, un beau matin, à la porte du paradis. « Voilà le séjour idéal, se dit-il. Bonjour tout le monde ! » Cuisine équipée, grand salon, chambre d’amis, terrassa l’ombre. Il posa la son baluchon, jouit des cornes d’abondance, des sources de miel et de lait, des hamacs sur les plages blanches, des apéritifs pacifiques à la terrasse des couvents, jusqu’au jour où il dit à ses pieux compagnons :

- Tout cela est fort agréable, mais je crois que je vais rentrer.

- Où donc ? Demandèrent les autres. - Chez moi, pardi, à la maison ! - Mais enfin, hérisson, tu es au paradis ! - Sans doute, mais chez moi, je fais ce que je veux. J’ai envie d’un ver, je le mange. J’ai envie d’une sieste au frais, ou de me lever à midi, ou de me cuisiner un œuf, je le fais, tranquille, et c’est bien. - Mais ce que tu dis là, tu peux le faire ici, tu es libre, rien ne t’empêche ! - Eh, justement. Si c’est pareil, j’aime mieux le faire chez moi.

Il s’en revint sous son chêne."

Henri Gougaud « Petits contes de sagesse pour temps turbulents »






79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page