top of page

Me rendre libre de l' idée de Dieu

Mes chers amis,


J'ai le plaisir de partager avec vous un extrait du Sermon 87 de Maitre Eckhart. Maître Eckhart est un mystique chrétien rhénan (1260-1328). Vous verrez que ses propos sont très proches de ceux que l'on trouve dans les philosophies non dualistes telles que l'advaita vedanta, et peut-être pas si loin de la philosophie bouddhiste. Les propos de Me Eckhart n'ont pas toujours fait l'unanimité au sein de l'Eglise de Rome.


Ces paroles de Me Eckhart ont été partagées par Geor Ji sur sa chaîne YouTube, une chaîne consacrée à la lectures de grands textes de l'Advaita Vedanta, du Zen et du Shivaïsme. C'est lui qui m'a transmis ce texte.


Je vous souhaite à tous une très belle journée.


Philippe


"En ce jour, je prie Dieu de me rendre libre de l' idée de Dieu, car l' être essentiel est au-dessus de cette idée d' un Dieu comme origine des créatures. Car dans cette essence de Dieu où Dieu est au-dessus de l'être et de la distinction, je suis ce que Je Suis et je me connais pour concevoir cette personne. Je suis ma propre cause, selon mon essence, qui est éternelle, et non selon mon devenir, qui est temporel.

Par conséquent, je ne suis pas né, et je ne peux jamais mourir.

J’ai été éternellement, je suis maintenant et je serai éternellement. Ce que je suis en vertu de ma naissance doit mourir et périr, car cela est mortel, et ainsi doit périr avec le temps. A ma naissance, toutes choses sont nées, et je suis la cause du moi-je et de toutes choses : et si je l'avais voulu ainsi, le moi-je (ego) n'aurait pas été, et toutes choses n'auraient pas été. Si moi je n' est pas , Dieu n’est pas non plus. Je suis la cause du fait que Dieu est Dieu : si je n'étais pas, alors Dieu ne serait pas Dieu."

107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mes chers amis, Je partage avec vous une réponse de Ramana Maharshi à une question posée par un disciple. Ramana Maharshi partageait une voie très directe d'auto investigation qui est d'une grande s

Mes chers amis, Cette pensée a été exprimée par un grand yogi du XIIIème siècle, il y a donc 800 ans. Elle me semble encore d'actualité : Tel un vieux parchemin qui s'enroule sur lui-même, Les mauvai

bottom of page