top of page

Méditer oui, mais avec quelle intention ?

Mes chers amis,


Hier à la méditation à Sainte Pezenne nous sommes revenus sur l'intention que nous avons en venant méditer.

Nous cherchons tous le bien être et voulons éviter le mal être.

Nous souhaitons nous détendre, être mieux, avoir un esprit plus clair et plus frais, quoi de plus normal.

Mais quelles sont les conditions fondamentales qui pourraient nous permettre de jouir de cela en permanence.

Il y a en nous des qualités incommensurables qui sont voilées. Pouvons-nous y croire ? Pouvons-nous simplement le reconnaître en toute humilité ?

Plus que notre finitude, nous craignons notre grandeur, nous n'osons pas la reconnaître.

Le Christ nous a dit que le Royaume était en nous et le Bouddha nous a dit que notre véritable nature, le Dharmakaya, n'est pas supérieure chez celui qui la connaît que chez celui qui l'ignore.

Notre problème est que nous l'ignorons.

Nous saisissons notre corps/mental temporaire et changeant comme un moi auquel nous sommes fermement attaché, sans savoir ce qu'il est vraiment, une simple construction mentale, impermanente et n'ayant aucun substrat.

Les quatre qualités incommensurables que nous pouvons dévoiler sont l'amour, la compassion, la joie et l'équanimité.

Elles sont voilées par nos tendances habituelles, le désir/attachement et l'aversion, très centrées sur nous-mêmes , cherchant à défendre ce petit moi que nous avons cherché à construire depuis que nous existons, sans qu'il n'ait plus de réalité qu'un mirage ou un arc en ciel.

Pour reconnaître cela, la pratique de base est d'apprendre à poser notre attention en un point, par exemple sur la respiration. Cela nous permettra ultérieurement de pouvoir laisser l'esprit reposer en lui-même sans distraction. Comme les sportifs s'entraînent en faisant du footing, nous entraînons notre esprit vers une autre tendance que la tendance égotique et pour cela, dans un premier temps, nous le laissons décanter pour l'éclaircir.


Les deux prochaines semaines c'est les vacances de Pâques et il n'y aura donc pas de méditation à sainte Pezenne avant le 25 avril. Si vous le souhaitez, vous pourrez venir méditer à la salle de la goutte d'eau à Saint Maxire mardi prochain le 11 avril à 19h (et non 19h50).


Avec ma profonde amitié pour vous tous, je vous souhaite une belle journée remplie de belles intentions et je vous souhaite de Joyeuses Pâques.


Philippe


83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page