top of page

La philosophie éternelle

Mes chers amis,


Si vous souhaitez faire le lien entre les différentes traditions spirituelles, trouver ce qui les unit et non ce qui les sépare, je vous conseille vivement la lecture de "la philosophie éternelle" d'Aldous Huxley. Ce livre, un des livres les moins connus d'Aldous Huxley, édité en 1945 décrit avec de très nombreuses citations le fondement immanent et transcendant de tout ce qui est.

Je vous livre un passage sur le progrès spirituel qui, immanquablement, passera par l'union de la sagesse et de l'amour.

Avec ma profonde amitié pour vous tous.


Philippe




"Le progrès spirituel s’effectue par la connaissance croissante du moi, en tant que rien, et de la Divinité en tant que Réalité embrassant toutes choses. (Une telle connaissance, bien entendu, et sans valeur si elle est simplement théorique ; pour être efficace, il faut qu’on en ait conscience à titre d’expérience immédiate, intuitive, et qu’on agisse d’une façon appropriée.)

(…)

La crainte, les soucis, l’inquiétude – c’est ce qui constitue le noyau central de l’état du moi individualisé. On ne peut se débarrasser de la peur par l’effort personnel, mais seulement par l’absorption du moi, dans une cause plus grande que ses propres intérêts. L’absorption dans une cause quelconque débarrassera l’esprit de quelques-unes de ses craintes ; mais seule l’absorption dans l’amour et la connaissance du fondement divin peut le débarrasser de toute crainte. Car quand la cause est moindre que la plus élevée, le sentiment de peur et d’inquiétude est transférée du moi à cette cause."



La connaissance de nous-mêmes nous apprend d’où nous venons, où nous sommes, et où nous allons. Nous venons de Dieu, et nous sommes en exil ; et c’est parce que notre puissance d’affection tend vers Dieu que nous avons conscience de cet état d’exil. (Jan van Ruysbroeck - mystique flamand du XIVème siècle)

79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page