top of page

La méditation de l'auto libération

Mes chers amis,


J'avais envie de partager aujourd'hui avec vous des instructions pour la méditation de Patrul Rinpoché , un grand maître bouddhiste du XIXème siècle. Il s'agit d'instructions simples, mais extrêmement profondes, pour, selon les termes de Patrul Rinpoché, atteindre ni plus, ni moins que l'état de Bouddha.

Ne perdons pas de vue que cette nature de Bouddha est inhérente à nous et que nous n'avons donc ni à l'atteindre, ni à la conquérir.

Même si les instructions semblent extrêmement simples, cet extrait demande plusieurs lectures pour en saisir le sens profond.

Si certains souhaiteraient avoir l'entièreté des instructions, ils peuvent me faire un mail : philippe.fabri79@gmail.com

Avec ma profond amitié pour vous tous, je vous souhaite une belle journée dans une simple présence.


Philippe





5. Quand on demeure dans la vacuité de son propre esprit sans conceptualisation et spontanée, ceci est appelé le Vrai Soi.


6. Si vous voulez réaliser sans erreur cette Pure Vue Ultime, avec clarté demeurez dans l’état de vacuité, c’est-à-dire l’esprit sans concept.


7. Si votre esprit demeure dans la quiétude, demeurez en cet état d’esprit tranquille sans conceptualiser.

Si votre esprit n’est pas conscient, demeurez en cet état d’esprit qui n’est pas conscient sans conceptualiser.

Avec un état d’esprit sans conceptualisation, demeurez en tout ce qui s’élève en l’esprit.

Ne conceptualisez pas, ne bloquez pas, n’accomplissez pas, ne faites absolument rien (en l’esprit).

Quoi qu’il s’élève, demeurez sans concept par rapport à tout ce qui apparaît.


8. Ne cherchez pas avoir quelque chose, mais restez sans concept en l’état d’esprit lui-même c’est-à-dire en celui qui est en train de penser et de rechercher. Ne cherchez pas quelque chose à méditer et, sans concept, demeurez en l’esprit lui-même de celui qui médite.


9. Si vous recherchez l’esprit, vous ne le trouverez jamais car l’esprit est vide depuis toute éternité. Ce n’est pas nécessaire de le chercher car c’est le chercheur lui-même : sans distraction, rester en celui qui est en train de chercher.


10. Et ce que j’ai la connaissance ou non ?

Est-ce qu’il y a quelque chose à voir ou non ?

Est-ce que c’est cela ou ce n’est pas cela ?

Quelles que soient les pensées qui s’élèvent, sans formation mentale demeurez en le penseur lui-même.

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page