top of page

La colère

Lors de la dernière méditation, j’ai invité les participants à faire un exercice sur la colère. Cet exercice est tiré du livre de Shamar Rinpoché « Lo Djong, la voie vers l’Eveil ».



"Les émotions négatives ne sont pas nos amies. Pour cette raison, l’analogie que je vais employer ici, bien qu’un peu gênante, va droit au cœur du sujet. Pour vaincre rapidement une armée ennemie en combattant le moins possible, la meilleure stratégie consiste à identifier le guerrier le plus fort et à le mettre hors de combat en premier. De la même manière, la plupart des gens ont une émotion négative qui est plus forte que toutes les autres. Si vous pouvez commencer par purifier celle-là d’abord, les autres vont perdre leur pouvoir et battre en retraite en posant relativement peu de problèmes. Pour saper le pouvoir des émotions négatives, vous avez tout d’abord besoin de les comprendre. Pour comprendre correctement quelque chose, il faut l’observer et la meilleure façon d’observer une émotion négative puissante est de le faire dans le laboratoire, sous contrôle, de votre propre établissement dans un état de calme, où l’esprit est libre de toute pensée. Nous pouvons prendre la colère comme exemple.

Pendant que nous méditons, après avoir établi pendant quelques temps l’esprit centré sur un point, sur la clarté et la vacuité, mettez-vous dans une rage terrible. Plus forte sera l’émotion, plus fort sera le contraste, plus il y aura de choses à observer et meilleur ce sera pour la pratique. Il peut être assez difficile de faire s’élever une telle émotion négative à partir d’un état de profonde tranquillité, mais vous pouvez avoir recours à votre imagination pour penser à une situation qui vous est déplaisante et vous met en colère ; ou alors faites appel à vos souvenirs – rappelez-vous une circonstance où vous avez été profondément offensé, blessé ou attaqué.

Une fois que cette émotion s’est élevée, vous devez contempler aussi objectivement que possible, et de façon analytique, sa nature et ses attributs.

D’où vient-elle ?

A-t-elle une forme ?

Un lieu ?

A-t-elle une substance quelconque ?

Vous allez mettre à nu ses qualités illusoires et elle va se dissiper d’elle-même. Lorsque l’émotion se dissout, l’esprit demeure à nouveau dans son état naturellement pur. Cette pratique, vous pouvez l’appliquer au désir, à la jalousie ou à toute autre émotion perturbatrice. Stimulez, étudiez, neutralisez. En développant cette habitude et cette capacité, vous serez de plus en plus à l’aise pour analyser la nature de tout ce qui s’élève dans l’esprit. Quand vous comprenez cela, tout ce qui apparaît disparaît de lui-même."



77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page